Triroman : aux confins de l’occitan, des langues d’oïl et du Croissant

Le projet a pour objet d’illustrer la diversité des parlers pratiqués à la limite oc/oïl, dans le centre de la France, où des variétés appartenant à trois ensembles romans sont en contact : occitan (limousin et auvergnat), langues d’oïl (poitevin-saintongeais, berrichon et bourbonnais d’oïl) et les parlers du Croissant, présentant des traits intermédiaires entre les deux groupes précédents.

Les variétés romanes pratiquées traditionnellement au Nord du Massif Central, qu’elles soient d’oc, d’oïl ou croissantines, font partie des idiomes régionaux les plus méconnus de la France métropolitaine. La plus grande partie des locuteurs a désormais plus de 70 ans et il est grand temps d’étudier et d’illustrer les caractéristiques de ces parlers, extrêmement diversifiés, avant qu’ils ne s’éteignent.